Une voiture à la fourrière peut être vendue !

Une voiture à la fourrière peut être vendue !

Lorsque votre voiture est transportée à la fourrière, vous avez quelques jours pour la récupérer. Si vous ne procédez pas à toutes les démarches, votre véhicule sera décrit comme abandonné. L’administration française a le droit de réaliser une estimation afin de le vendre. Si cette dernière n’est pas intéressante, le véhicule est détruit au plus vite. Vous devez donc joindre rapidement la fourrière pour éviter un tel désagrément.

Comment éviter la destruction ou la vente du véhicule ? 

Pour quelques raisons, votre voiture a été immobilisée par les forces de l’ordre et transportée à la fourrière. Malheureusement, vous n’avez pas pu empêcher cela et vous devez désormais réagir au plus vite. Il n’est pas forcément nécessaire d’attendre le courrier qui devrait arriver sous 15 jours dans votre boîte aux lettres. Vous pouvez joindre la fourrière à proximité de votre domicile. Vous mentionnez votre nom ou encore l’immatriculation de la voiture pour savoir si elle est vraiment présente.

Lire également : La Volvo XC60 Hybrid : le SUV électrique parfait pour toute la famille !

Pour éviter le statut d’abandon, vous devez réagir au plus vite afin de récupérer votre voiture. Pour cela, il faut payer tous les frais qui augmentent au fil des jours. N’oubliez pas de fournir la carte grise ainsi qu’une attestation d’assurance. Vous pourrez ensuite retrouver votre véhicule ou votre deux-roues, mais soyez vigilant aux frais. Ces derniers peuvent être élevés dans les grandes villes. 

Évitez l’enlèvement de la voiture

Lorsque les démarches auprès de la fourrière ont été réalisées et si votre voiture est déjà sur le plateau, vous ne pourrez pas forcément intervenir. Par contre, si le professionnel n’a pas encore soulevé votre véhicule, vous pouvez payer les frais sur place qui sont plus faibles. Vous récupérez alors votre voiture avant qu’elle soit transportée à la fourrière la plus proche. N’hésitez pas à utiliser cet annuaire en ligne pour récupérer le numéro de cet établissement. 

A lire également : Quelle est la meilleure NISSAN Qashqai du moment ?

Les démarches à suivre pour récupérer sa voiture à la fourrière

Si votre voiture a déjà été emmenée à la fourrière, vous devrez suivre plusieurs étapes pour la récupérer. Tout d’abord, il faudra se munir de certains documents tels que le certificat d’immatriculation du véhicule, une pièce d’identité en cours de validité ainsi qu’un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois.

Il vous faudra payer les frais correspondants à l’enlèvement et au gardiennage de votre voiture. Le montant dépendra du temps passé en fourrière et des tarifs pratiqués par celle-ci. Vous devez vous renseigner auprès des autorités compétentes afin d’estimer le coût total.

Une fois ces démarches effectuées, vous obtiendrez un ordre de sortie qui sera remis au garagiste ou professionnel chargé du transport pour pouvoir récupérer votre véhicule. Attention cependant, si vous tardez trop à effectuer ces démarches et/ou à payer les frais liés, la fourrière peut être amenée à mettre en vente votre voiture aux enchères publiques.

Pour éviter cette situation désagréable autant que possible, mieux vaut respecter scrupuleusement la réglementation en matière de stationnement sur la voie publique et s’informer des règles établies dans chaque ville pour savoir où garer son véhicule sans risquer une mise en fourrière.

Les conséquences financières d’une voiture mise en fourrière

La mise en fourrière d’une voiture peut avoir des conséquences financières importantes pour son propriétaire. En plus des frais liés à l’enlèvement et au gardiennage du véhicule, il faut aussi prendre en compte les amendes éventuelles liées à la contravention de stationnement.

Le montant total de ces amendes dépendra notamment du temps passé en fourrière, mais aussi du motif qui a conduit à l’enlèvement de la voiture (stationnement gênant, non-respect des règles de stationnement…). En cas de non-paiement dans un délai imparti, une majoration sera appliquée.

Si le propriétaire ne récupère pas sa voiture dans les 30 jours suivant l’enlèvement, celle-ci pourra être vendue aux enchères publiques par le service de la fourrière. Le produit de cette vente servira alors à couvrir les frais engagés lors de la mise en fourrière ainsi que ceux liés à la vente.

Mieux vaut donc éviter autant que possible une mise en fourrière pour protéger son portefeuille. Pour cela, il faut éviter de vous absenter pendant plusieurs jours avec votre véhicule garé sur la voie publique ou si vous avez été verbalisé(e), veillez aussi à effectuer toutes les démarches requises dès que possible afin d’éviter tout risque d’enlèvement et/ou toute majoration des frais encourus.