AccueilConseilsCe qu’il faut savoir sur le contrôle technique

Ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique

Votre véhicule doit effectuer le contrôle technique pour la première fois et vous ne savez pas comment vous y prendre, lisez cet article qui vous dira tout sur cet examen. Pour les voitures de plus de 4 ans, la visite technique comme on a l’habitude de l’appeler est obligatoire pour toutes les voitures légères et se fait dans les six mois précédant le quatrième anniversaire de la date de mise en circulation de ces dernières. Par véhicules légers, il faut comprendre les véhicules de moins de 3,5 tonnes. La visite technique pour ces véhicules se renouvelle tous les deux ans. Elle permet de vérifier que le véhicule en question est fiable. Ainsi, c’est un examen qui concerne 124 points dont les 72 peuvent faire l’objet d’une contre-visite.

Comment se résume le contrôle technique ?

Le contrôle technique démarre par l’identification du véhicule grâce à sa plaque d’immatriculation, sa frappe à froid sur le châssis, sa plaque constructrice, son compteur kilométrique, etc. Ensuite vient la vérification de la signalisation, de l’éclairage, de la visibilité, de la carrosserie, de la structure, de la pollution, du bruit, de l’équipement et des organes mécaniques. Puis, vient le contrôle des liaisons au sol, du freinage et de la direction. Pendant cet examen presque toutes les composantes du véhicule sont vérifiées et des défauts sont détectés. Il est important de savoir si ces défauts sont assez graves pour conduire le véhicule à la contre-visite ou pas.

A lire également : Comment créer une entreprise de transport ?

Les défauts qui mènent à la contre-visite

Lorsqu’on n’en sait pas trop sur une chose, on risque de ne pas comprendre son fonctionnement. C’est le cas pour une personne qui fait la visite technique pour la première fois. Certains professionnels pensent par exemple que si le véhicule a un déséquilibre ce n’est pas grave. Par contre si les vitesses ne sont pas faciles à passer, c’est un défaut grave qui demande que le véhicule passe la contre-visite. Ainsi, les défauts du véhicule devant faire l’objet d’une contre-visite sont mis sur le procès verbal du contrôleur. Et, le chauffeur a 2 mois pour faire les réparations et passer la contre-visite. S’il ne respecte pas ce délai, il sera obligé de refaire un contrôle technique complet.

A lire en complément : Comment payer une voiture neuve moins cher ?

La contre-visite

Elle se fait dès que le conducteur termine les réparations. Ainsi, il doit contacter son centre de contrôle technique pour prendre rendez-vous. Un procès verbal sera remis après cette contre-visite. Cependant, s’il y a un contrôle par les forces de l’ordre et que le conducteur n’a pas fait la visite technique dans les temps, il risque une amende forfaitaire de 135 euros ou bien même une immobilisation de son véhicule.

Show Buttons
Hide Buttons