Comment fonctionne un TPMS ?

Aujourd’hui, la plupart des automobilistes, et même des professionnels de l’automobile voient encore le TPMS comme une énigme. Cependant, depuis le 1er novembre 2014 en Europe, il est obligatoire d’équiper sa voiture de ce système. Étant une nouvelle technologie d’avenir, il est indispensable pour un automobiliste de savoir ce que c’est et comment cela fonctionne. Voici tout ce que vous devez connaître.

TPMS : Qu’est-ce que c’est ?

L’expression TPMS est un sigle anglais qui signifie Tyre Pressure Monitoring System. En effet, le TPMS est un système électronique automatisé de contrôle de pression des pneus. Apparu dès la fin des années 1980, il est entré dans les équipements de série sur certaines gammes de véhicules à la fin des années 1990.

Lire également : Achat de sa voiture: pourquoi passer par un mandataire auto 

Ensuite, depuis fin 2014, les voitures dédiées au marché européen doivent être équipées de capteurs de pression TPMS. Le TPMS est devenu obligatoire pour assurer la sécurité des passagers du véhicule, mais aussi par enjeu écologique.

Tout en vérifiant le gonflage des pneus, le TPMS informe l’automobiliste en temps réel de la valeur de pression des pneus. Cette dernière s’observe sur le tableau de bord. Ensuite, à partir d’un voyant, le TPMS signale au conducteur un sous-gonflage ou sur-gonflage des pneumatiques.

A lire aussi : Comparatif détaillé des dimensions de la Peugeot 308 : espace, confort et praticité

Par ailleurs, les capteurs de pression TPMS sont classés en deux groupes. Il s’agit des capteurs de pression TPMS direct et indirect. Toutefois, bien que les deux types de TPMS n’aient pas le même fonctionnement, le rôle du TPMS demeure le même. Dès lors que la pression des pneus atteint un niveau inférieur à 25 %, l’alerte est donnée par un voyant.

Fonctionnement du TPMS

Le fonctionnement du TPMS varie selon le type de capteurs qu’il embarque.

Les capteurs de pression TPMS direct

Le TPMS direct est un système direct qui mesure de manière très précise la température interne des pneus et la pression des pneumatiques. Cela est possible grâce aux capteurs électroniques de pression rattachés à la valve des pneus. Par ondes radio, ces informations sont ensuite communiquées aux instruments de bord du véhicule. Lorsqu’il y a donc sous-gonflage, le voyant s’allume au niveau du tableau de bord.

En outre, l’alimentation des capteurs TPMS direct est assurée soit par des piles ayant une durée de vie de 6 à 10 ans, soit par un système à induction électromagnétique. Ce dernier est beaucoup plus fiable, car il permet une grande capacité de transmission de données.

Enfin, lors d’un changement de pneu, il est nécessaire de laisser un professionnel procéder à une maintenance du système TPMS direct. Celui-ci doit être en possession d’équipements adéquats afin de faire la reprogrammation. Cela revient donc plus cher au conducteur.

 Les capteurs de pression TPMS indirect

Comparé au TPMS direct, le TPMS indirect est un système bien plus simple, mais dont la mesure n’est pas très précise. La pression des pneus est calculée en utilisant les informations des capteurs du système antiblocage des roues ou de contrôle de trajectoire (ABS/ESP). En effet, lorsqu’une différence de rotation est observée (+/-supérieure à 20 %), vous êtes averti du problème grâce au voyant qui s’allume sur l’instrumentation du tableau de bord.

Malgré le défaut de réactivité et de précision de ce système, le TPMS indirect revient moins cher au consommateur. C’est ainsi, car lors des changements de pneus, aucune intervention de professionnel n’est nécessaire. Il ne demande pas d’entretien.

Vous savez désormais comment fonctionne un TPMS.

Que faire en cas de voyant TPMS allumé ? 

Votre voyant TPMS vient de s’allumer et vous ne savez pas ce que vous devez faire ? Si vous êtes en train de rouler, vous devez commencer par vous arrêter en toute sécurité, afin d’inspecter l’état de vos pneumatiques.

Si vous n’observez rien de particulier, allez faire une vérification de la pression des pneus pour vous assurer ou non d’un problème. Pour connaitre la bonne pression à avoir, vous pouvez regarder dans votre manuel auto, au niveau de l’ouverture de votre portière ou encore au niveau de la trappe à carburant, suivant votre modèle de voiture. La pression va aussi dépendre de la charge du véhicule. Si la pression n’est pas bonne, vous pourrez y remédier et voir si le voyant se rallume ou non. Si la pression est bonne, prenez rendez-vous au garage.

Dans le cas où votre pneu est dégonflé, vous devrez le démonter pour mettre la roue de secours, afin de pouvoir vous rendre au garage pour remédier au problème. Il est donc essentiel de vérifier que votre roue de secours est gonflée à la bonne pression, pour pouvoir l’utiliser en cas de besoin. 

Les avantages du TPMS

Le TPMS, ou système de surveillance de la pression des pneus, présente de nombreux avantages pour les conducteurs soucieux de leur sécurité et du bon entretien de leur véhicule.

L’un des principaux avantages du TPMS est qu’il permet aux conducteurs d’être alertés en cas de baisse anormale de la pression des pneus. En effet, une pression inadéquate peut entraîner une usure prématurée des pneumatiques, une diminution des performances du véhicule ainsi qu’une augmentation de la consommation d’essence.

Grâce au TPMS, il est donc possible d’éviter ces désagréments en étant averti immédiatement lorsque la pression devient anormale. Cette fonctionnalité permet notamment aux conducteurs d’intervenir rapidement pour rétablir la bonne pression dans leurs pneus.

Le TPMS contribue aussi à améliorer la sécurité routière en prévenant les risques liés à une défaillance soudaine du pneu pendant la conduite. Une crevaison ou un éclatement peut mettre en danger non seulement le conducteur et ses passagers mais aussi les autres usagers de la route.

En détectant rapidement tout problème au niveau de la pression des pneus, le TPMS permet aux automobilistes d’adopter les mesures nécessaires pour éviter ce type d’accidents potentiels. Que ce soit en procédant à un gonflage adéquat ou en remplaçant un pneu endommagé par exemple.

Un dernier avantage du TPMS est qu’il contribue à prolonger la durée de vie des pneumatiques. En surveillant régulièrement la pression et en s’assurant qu’elle reste optimale, les conducteurs réduisent l’usure prématurée des pneus.

Cela permet non seulement d’économiser de l’argent en évitant de devoir les remplacer trop fréquemment mais aussi d’agir de manière plus écologique en limitant le nombre de pneus jetés.

Le TPMS présente une multitude d’avantages pour les automobilistes soucieux de leur sécurité et du bon entretien de leur véhicule. Grâce à cette technologie, il est possible d’éviter les problèmes liés à une pression inadéquate des pneus ainsi que les risques associés à une défaillance soudaine du pneu pendant la conduite. Le TPMS contribue aussi à prolonger la durée de vie des pneumatiques tout en offrant un meilleur confort et une meilleure performance au conducteur.

Comment entretenir son TPMS

L’entretien régulier de votre TPMS est essentiel pour garantir son bon fonctionnement et prévenir d’éventuelles pannes. Voici quelques conseils simples mais efficaces pour entretenir correctement votre système de surveillance de la pression des pneus.

Assurez-vous de vérifier régulièrement la pression des pneus. Un TPMS bien calibré ne peut fonctionner correctement que si les pneus sont gonflés à la pression recommandée par le fabricant du véhicule. Utilisez un manomètre fiable pour mesurer avec précision la pression des pneus et ajustez-la au besoin.

Il faut garder vos capteurs propres et exempts de saleté ou de débris qui pourraient interférer avec leur bon fonctionnement. Nettoyez-les doucement avec un chiffon propre et sec, en veillant à ne pas endommager les composants électroniques sensibles.

N’oubliez pas que les piles des capteurs ont une durée de vie limitée. Il est donc crucial de vérifier périodiquement l’état des piles et de les remplacer si nécessaire. La plupart des systèmes TPMS vous avertiront lorsque les piles sont faibles, mais il est préférable d’être proactif dans ce domaine afin d’éviter toute interruption du système.

Si vous rencontrez un voyant TPMS allumé sur le tableau de bord, ne paniquez pas ! Cela peut simplement indiquer que la pression des pneus est légèrement inférieure à celle recommandée. Dans ce cas, ajustez rapidement la pression et surveillez le voyant. S’il persiste, il est recommandé de faire vérifier votre TPMS par un professionnel qualifié.

L’entretien régulier de votre TPMS contribuera grandement à son bon fonctionnement et vous permettra de bénéficier pleinement des avantages qu’il offre en termes de sécurité routière et d’économie de carburant. Suivez ces conseils simples mais essentiels pour maintenir votre système en parfait état et profiter sereinement de vos trajets sur la route.