Concession auto : pourquoi diversifier votre offre ?

Selon les constats, le marché de la distribution automobile est considéré comme un marché mature. Effectivement, on est face à un suréquipement en véhicules. À cela s’ajoute la crise sanitaire qui perdure ainsi que l’évolution des besoins. Pour évoluer dans ce contexte, les concessions auto se doivent d’adopter de nouvelles formules. Proposer des voitures d’occasion ou encore établir des contrats de distribution sélective peuvent être des solutions efficaces.

Renflouer sa flotte de véhicules d’occasion en faisant appel à une centrale d’achat

Un concessionnaire averti doit répondre efficacement aux attentes de ses clients. Ces derniers ne disposent pas des mêmes moyens financiers, d’où la nécessité de diversifier les offres. Il s’avère donc judicieux de se tourner vers les centrales d’achat de voitures d’occasion afin d’avoir plus de stock. Vous trouverez plus de renseignements sur ce site dédié à la vente de voitures d’occasion aux professionnels. Ce genre de partenariat vous permettra de renflouer votre parc auto et de répondre ainsi à la demande de votre clientèle. D’ailleurs, pensez à acheter des voitures de seconde main par lot si la demande tend à augmenter.

A lire en complément : Pourquoi choisir de faire confiance à un magasin spécialisé dans les peintures pour carrosserie ?

Force est de constater l’essor du marché de l’occasion en France. Cela s’explique entre autres par les prix très attractifs et par les modèles très diversifiés. Mieux encore, la plupart des véhicules de seconde main affichent un faible kilométrage, qui plus est, ils sont en bon état. Les clients apprécient également les options avancées et la fiabilité des modèles récents qu’ils peuvent s’offrir à moindre coût. Notez que sur le marché des véhicules d’occasion, les marques européennes ont la côte. Il s’agit notamment de Peugeot, Renault, Citroën, BMW ou encore Audi. L’adoption d’une stratégie de diversification permet au concessionnaire de proposer différents types de voitures à différents coûts.

Outre les véhicules d’occasion, la politique de diversification implique de s’approvisionner en voitures neuves auprès des centrales d’achat. Ces dernières jouent ainsi un rôle crucial dans la relance du marché de l’automobile. En tant que concessionnaire, il vous incombe d’exploiter aussi cette piste. L’idéal serait de privilégier les centrales d’achat multimarques qui proposent une très large variété de véhicules neufs et d’occasion. Certaines enseignes disposent même de flotte allemande, japonaise, italienne ou américaine. Attention, prenez le temps de comparer les prix. Misez sur les professionnels qui proposent des prix attractifs surtout si vous avez prévu d’investir dans plusieurs modèles.

A lire aussi : Louer une voiture au Maroc

concessionnaire auto centre achat voiture d'occasion

Rester compétitif sur le marché de l’auto

La crise sanitaire qui perdure a grandement fragilisé les nombreux concessionnaires qui opèrent dans le secteur automobile. Tous espèrent que la reprise progressive des activités s’accompagnera d’une demande grandissante. Diversifier ses offres en concession implique une actualisation des stocks. Techniquement, la diversification ne concerne pas uniquement les voitures proposées sur votre parc. Il est en effet essentiel de suivre en temps réel l’évolution de votre stock de véhicules neufs ou d’occasion.

Pour rester compétitif sur le marché de l’auto, nombreux sont les concessionnaires qui misent sur les véhicules à reconditionner. Cette stratégie entre dans le cadre de la diversification. Les voitures reconditionnées en usine sont prévues pour renflouer les circuits de distribution de véhicules d’occasion. Le reconditionnement reste un concept qui vise l’excellence opérationnelle.

Concessionnaire auto : pourquoi faut-il établir un contrat de distribution sélective ?

Pour rester compétitif, un concessionnaire automobile applique des stratégies efficaces comme la mise en place d’un contrat de distribution sélective. De quoi s’agit-il exactement ? En pratique, ce contrat est conclu entre le fournisseur et le distributeur. Autrement dit, le document dûment signé lie la centrale d’achat et le concessionnaire auto. C’est dans le cadre d’une distribution sélective que les centrales d’achats se réservent de vendre ou non leurs produits à des concessionnaires qui doivent répondre aux normes objectives.

En d’autres termes, le fournisseur sélectionne le ou les distributeurs qu’il jugera dignes. La sélection se fera sur la base de critères qualitatifs et quantitatifs. Notez que la distribution sélective fut longtemps adoptée par les constructeurs automobiles de luxe. Ainsi, le concept vient se substituer à la concession exclusive. Effectivement, il n’est plus permis de combiner interdiction de revente aux concessionnaires non agrées et exclusivité territoriale.

Comment une concession automobile fixe-t-elle ses prix ?

Pour l’aider dans l’élaboration des prix, le concessionnaire peut se faire accompagner par un expert en évaluation d’entreprises (EEE). Celui-ci aide à apprécier les différentes conditions du marché ainsi que les facteurs commerciaux essentiels. Tout propriétaire de concession doit tenir compte des facteurs d’évaluation, dont les tendances et les conditions du marché. Cela implique la valeur marchande des capitaux, les multiplicateurs de marché.

N’oublions pas que les facteurs économiques impactent l’industrie automobile. Le concessionnaire doit de ce fait s’adapter aux changements ainsi qu’à la conjoncture économique pour perdurer sur un marché particulièrement compétitif. De plus, la composition des ventes s’avère décisive, car elle influence sur la rentabilité, sur les marges, sur la vente de services d’entretien.