Contrôle technique et révision : comment et où ça se passe ?

Pour avoir le droit de conduire librement, votre véhicule a l’obligation de répondre à toutes les règles fixées ou imposées. Après une certaine période d’usage, quelques examens doivent être effectués selon les indications : le contrôle technique et la révision. Ce processus comporte donc de nombreuses phases et contrôles qui doivent être soigneusement suivis. Comment et où se passent la révision et le contrôle technique ? Réponses ici.

À quel moment doit-on faire ces vérifications ?

Il est essentiel d’avoir une connaissance du moment exact où il faut effectuer, à sa voiture, une révision ou un contrôle technique.

A lire en complément : Comment interpréter une carte grise ?

Le bon fonctionnement du moteur de votre véhicule repose largement sur une vérification régulière. Le contrôle de l’état des diverses pièces qui s’y trouvent est indispensable. De ce fait, la fréquence de la révision de votre voiture est indiquée par le fabricant qui la détermine selon les modèles.

Celle-ci est aussi variable en fonction de l’âge de votre véhicule. Cependant, votre voiture doit faire l’objet d’une révision après avoir effectué un parcours de 15 000 à 30 000 kilomètres.

A lire en complément : Comment changer le nom présent sur une carte grise

Par contre, le contrôle technique doit être effectué sur toutes les voitures à moteur dont le chargement total est de 3,5 tonnes. Après l’entrée en service de votre auto, à compter de 4 ans, le contrôle technique est requis. Ce dernier doit être fait dans un délai de 6 mois après les 4 ans d’usage.

À la suite de cette première inspection, vous êtes tenu de le faire chaque 2 ans. En cas de vente à une personne, vous devez vous assurer d’effectuer un contrôle dans les six mois qui suivent la vente.

Comment se déroulent le contrôle technique et la révision ?

La vérification de l’état de fonctionnement de votre auto se fait suivant plusieurs phases à différents niveaux. Cette opération implique l’intervention de diverses parties.

Déroulement du contrôle technique

La démarche s’appuie sur le contrôle de 133 points sur une dizaine de fonctions indispensables. Le spécialiste débute par la vérification des documents. Ceci est suivi du contrôle des pneus, de l’éclairage, des phares, des suspensions, du dispositif de freinage et de la carrosserie de la voiture ainsi que les klaxons.

Ainsi, pour chacune des fonctions faisant l’objet de contrôle, le spécialiste chargé des tâches, note une présence ou pas de dysfonctionnement. Par conséquent, celui-ci distingue trois types de pannes ayant des conséquences variées.

La première phase correspond à la panne mineure qui suppose l’absence de risque pour l’environnement ou la sécurité. Le dysfonctionnement majeur quant à lui, informe des éventuelles menaces pour les autres conducteurs d’automobile. Pour une notification pareille, des réparations sont requises au propriétaire du véhicule.

Ensuite, il devra procéder à une contre-vérification au cours des deux prochains mois. Enfin, une panne grave prouve que les inconvénients pour la sécurité sont importants. La voiture ne sera pas en mesure d’entrer en circulation avant la fin des réparations.

Déroulement de la révision

À l’acquisition de votre automobile, la fiche technique qui précise le moment où il faut effectuer votre révision, comporte des points importants.

La révision est le processus essentiel durant lequel une nouvelle vie est accordée aux pièces indispensables de votre voiture. Elle fait intervenir principalement le contrôle du côté des fluides de direction, de la vidange du moteur, des transmissions, des freins du véhicule ou encore du dispositif de refroidissement.

Un contrôle est aussi effectué à la hauteur du filtre, du boîtier électronique, du dispositif de climatisation. Pour une sécurité accrue, le spécialiste vérifie la détérioration des pneus et des phares.

Où peut-on effectuer ces examens ?

Les vérifications à effectuer peuvent se faire par soi-même. Toutefois, il faut avoir quelques connaissances de base dans le domaine de la mécanique pour faire quelques contrôles d’utilisation. Pour des contrôles plus techniques, il est préférable de faire appel à un professionnel dans le secteur. Consultez des instituts automobiles ou encore des garages autonomes pour une prestation performante et achevée.

Quant à l’inspection technique, il faut s’adresser à un centre agréé par l’État. Il est question des instituts d’inspection technique disposant d’autorisation comme les professionnels exerçant dans le domaine de l’automobile.

Vous serez aisément en mesure de les reconnaître à l’aide des enseignes indicatrices ou en examinant la liste dans les services de préfecture. Le site web de l’agence d’inspection des automobiles vous permettra aussi de trouver une bonne structure.