Comment assurer une voiture de collection ?

Peut être considérée comme voiture de collection, une automobile âgée de plus de 30 ans. Cette dernière ne doit avoir subi aucune modification technique sur ses principaux composants. Pour circuler, elle doit disposer d’une plaque d’immatriculation particulière (à fond noir) et d’une carte grise spéciale voiture de collection. Malgré son statut particulier, ce type de véhicule n’échappe pas à l’obligation d’assurance. Découvrez ainsi comment faire assurer votre voiture de collection.

Faut-il assurer une voiture de collection ?

En France, tout véhicule terrestre à moteur doit être assuré. Selon l’article L324-2 du Code de la route, le défaut d’assurance expose le contrevenant à une amende de 3750 €, une suspension de permis pouvant aller jusqu’à 3 ans et éventuellement une saisie de son véhicule. Si vous possédez une voiture de collection, vous avez donc aussi l’obligation de l’assurer. En termes de garanties, le minimum légal exigé est la responsabilité civile. Vous pouvez également opter pour des garanties supplémentaires tels que les dégâts matériels, le vol, etc. Vous pouvez demander un devis d’assurance auto à différents assureurs en ligne, pour connaître les offres pour une voiture de collection.

A découvrir également : Assurance auto : comment bien choisir son tarif ?

Voiture de collection : quelles sont les conditions pour l’assurer ?

Les conditions pour assurer une voiture de collection ne sont pas exactement les mêmes que pour une auto classique. Les assureurs imposent en effet des critères très stricts pour assurer une voiture de collection. L’assuré doit :

  • être âgé de plus de 21 ans,
  • avoir obtenu son permis de conduire depuis plus de 3 ans,
  • ne pas avoir eu le moindre accident de la route depuis 2 ans au minimum,
  • être le propriétaire d’une autre voiture plus récente pour ses trajets quotidiens.

Par ailleurs, si certains assureurs se contentent de la carte grise pour reconnaître le caractère ancien du véhicule, d’autres mandateront leur propre expert pour avoir confirmation. En outre, les personnes morales (entreprises) ne peuvent pas prétendre à ce type d’assurance.

A lire en complément : Quelle assurance auto pour aller à l'étranger en voiture ?

assurance voiture de collection ; comment assurer voiture de collection

Quelles sont les garanties d’assurance pour une voiture de collection ?

On trouve dans l’assurance voiture ancienne les mêmes formules que pour une assurance auto classique. La formule au tiers représente la formule de base. Elle comprend la responsabilité civile et l’assistance en cas de dommages causés à un tiers. Bien sûr, la voiture concernée n’étant absolument pas couverte, cette formule est insuffisante au vu de la valeur de la voiture et du coût éventuel des réparations en cas d’accident. La formule intermédiaire ou au tiers améliorée propose les mêmes garanties que la formule au tiers, avec en ajout d’autres garanties optionnelles telles que le vandalisme et le bris de glace. La formule tous risques comprend les garanties de la formule intermédiaire en plus de l’assistance juridique à l’assuré en cas de dommages. C’est la formule la plus complète et la plus adaptée à une voiture de collection. En dehors des formules d’assurance auto classiques, vous pouvez également, en fonction du type de voiture ancienne que vous possédez, opter pour des garanties spécifiques telles que :

  • la garantie circuit pour les voitures de collection qui participent à des compétitions sportives réglementées,
  • la garantie assistance dépannage : en cas de panne sur la route, vous pourrez bénéficier d’une assistance,
  • la garantie accessoire et aménagement, qui couvrira tous vos équipements en cas de vandalisme ou de vol,
  • la Garantie remboursement, qui est calculée en fonction de la cote officielle en cas de sinistre de votre voiture de collection.

Les tarifs proposés par les assureurs pour une voiture ancienne dépendent du nombre de chevaux fiscaux. En fonction de la valeur ou de la rareté d’une voiture de collection, le prix des réparations pourrait être très élevé. Voilà pourquoi vous devez particulièrement vous attarder sur la franchise proposée dans votre contrat.

Comment est fixé le tarif d’assurance pour une voiture de collection ?

Le tarif d’assurance pour une voiture de collection est établi en fonction de plusieurs facteurs :
• La valeur de la voiture : plus elle est rare, plus le tarif sera élevé. Cette valeur peut être déterminée par un expert ou bien en se basant sur la cote des véhicules anciens.
• L’utilisation que vous allez faire de votre voiture ancienne. Si vous ne l’utilisez que très peu, cela va jouer en votre faveur et diminuer le coût du contrat.
• Votre profil : les assureurs tiennent compte de votre expérience ainsi que de votre âge pour calculer le tarif d’assurance auto. Les conducteurs novices sont souvent pénalisés par des cotisations plus élevées.

Pour bénéficier d’un bon tarif et trouver la meilleure assurance auto pour sa voiture ancienne, il faut prendre en compte toutes ces variables. Il faut aussi comparer différentes offres proposées par les compagnies d’assurances.

Il faut vérifier attentivement les clauses contractuelles avant toute souscription. Certaines conditions peuvent être particulières à ce genre d’automobiles comme l’exigence d’une alarme antivol ou encore une clause spécifique liée à leur usage (ex : limitation kilométrique).

Certainement moins pratiques au quotidien qu’une automobile moderne, une voiture ancienne répond néanmoins à un désir profond chez certains automobilistes qui apprécient son charme intemporel et son histoire unique.

Les démarches à suivre pour assurer sa voiture de collection à l’étranger

Si vous prévoyez de voyager à l’étranger avec votre voiture de collection, pensez à bien souscrire une assurance auto adaptée. Les démarches sont similaires à celles pour assurer un véhicule en France.

Pensez à bien vous informer sur les réglementations du pays dans lequel vous souhaitez conduire votre voiture ancienne. Certains pays exigent des garanties supplémentaires qui ne sont pas obligatoires en France, comme par exemple la responsabilité civile « pollution ». Il faudra aussi se renseigner sur les spécificités locales telles que les limitations kilométriques ou encore les restrictions quant aux travaux réalisables sur une voiture ancienne.

Il faut contacter son assureur français afin qu’il établisse un certificat d’assurance internationale valable dans le pays où vous allez circuler. Ce document doit comporter toutes les informations relatives au contrat (nom et coordonnées de l’assureur, identité du conducteur…) ainsi que la mention « Pays autorisés » qui précise les territoires couverts par l’assurance.

Pensez à bien respecter les délais stricts imposant la présentation du certificat dès l’entrée sur leur territoire. Cela peut donc prendre plus ou moins de temps selon chaque cas particulier.

N’hésitez surtout pas à demander conseil auprès d’un spécialiste en assurance automobile pour être sûr(e) que toutes vos démarches soient faites correctement et sans imprévus lors de votre voyage.