Le casque intégral convient-il à tous les motards ?

Au même titre que la ceinture de sécurité pour les automobilistes, le port du casque est une obligation légale pour les conducteurs de moto. On trouve de nombreux modèles d’accessoires dans le commerce. Cependant, le casque intégral est de plus en plus privilégié par la plupart des motocyclistes. Il convient alors de se demander si ce type de protection convient à tous les motards.

Le casque intégral est idéal pour tous les jours

Lors de l’achat d’un casque, il faut tenir compte de son utilisation selon les saisons. Ainsi, pour l’hiver, l’accessoire doit offrir une meilleure protection contre le froid alors qu’en été, il doit permettre à l’air de circuler. En tenant compte de ces diverses exigences, le casque intégral est un accessoire idéal pour toutes les saisons de l’année. En effet, grâce à sa structure qui permet de couvrir toute la tête, il empêche l’air froid d’atteindre le visage du conducteur. De plus, certains casques intégraux possèdent un col qui peut être fixé sur la combinaison, grâce à une fermeture ZIP, pour bloquer tout accès au vent.

A voir aussi : Découvrez les dernières tendances des motos vintage : un retour aux sources stylisé

En revanche, durant les périodes de chaleur, il est possible d’utiliser ce même accessoire confortablement. La plupart des fabricants prévoient en effet un système de ventilation pour laisser passer l’air. Il suffit alors d’ouvrir ce dernier pour aérer l’intérieur de votre équipement en été afin de ne pas transpirer sur la route. Ce système d’aération est, par exemple, disponible sur le nouveau casque intégral Shoei NXR 2, ainsi que sur d’autres modèles de cette marque. Notez que vous devez opter pour un casque performant pour une meilleure ventilation.

casque intégral moto accessoire motard

A voir aussi : Quel scooter 3 roues avec un permis de conduire B ?

Cet équipement sert à divers usages

L’utilisation du casque intégral offre de nombreux avantages aux motards. Grâce à sa configuration qui permet une protection intégrale de la tête, il est sollicité dans diverses pratiques sportives, mais aussi pour des sorties en ville. Pour répondre à ces différents besoins, les fabricants proposent alors des sous-catégories de casque intégral, adaptées à chaque usage.

L’intégral urbain et tourisme

Ce casque est l’allié idéal des conducteurs qui font du tourisme sur leur moto. Il offre un confort optimal pour une conduite sur une longue distance. Encore appelé casque GT, il jouit d’une bonne configuration aérodynamique et il est souvent doté d’un écran solaire optionnel. Celui-ci est idéal pour les conduites en fin de journée. Ce casque peut aussi être utilisé pour la conduite en ville. Il convient également aux sports amateurs, s’il n’est pas doté d’écran solaire.

Le casque sportif

Le casque intégral de sport est un modèle doté d’une bonne légèreté et d’un design sobre. Il est utilisé lors des compétitions sportives, mais il peut aussi servir lors des sorties de loisir. Il s’agit d’un accessoire profilé doté d’un écran solaire relevable situé à l’intérieur. Celui-ci peut toutefois être retiré pour gagner 10 grammes de légèreté. Certaines marques proposent même des versions avec l’écran principal teinté. D’autres utilisent un système de teinte automatique en présence de la lumière.

L’intégral trail

Le casque intégral trail est un accessoire destiné à la pratique de ce loisir. Il est reconnaissable par son design arborant une casquette sur le front. Celle-ci est utilisée comme protection contre la lumière, mais elle donne aussi un look unique. Ce type de casque offre un meilleur champ de vision que tous les autres casques intégraux. En revanche, même si l’on y respire bien, ce casque n’offre pas une bonne aérodynamique. Notez qu’il est possible de retirer la casquette de cet accessoire et d’y installer un écran solaire.

Le modèle hyper sport

Destiné à un usage sur les pistes, lors de grandes compétitions, ce modèle de casque est caractérisé par sa légèreté. Il s’agit d’un équipement assez profilé et doté d’une bonne isolation phonique. Il permet aussi une bonne ventilation lors de la conduite. Ce casque est utilisé par les pilotes lors des courses de Moto GP.

Contrairement aux autres catégories d’accessoire intégral, celui-ci ne dispose pas d’écran solaire. Il est interdit pour des raisons de sécurité. Toutefois, il est possible d’y installer un écran teinté plus ou moins clair. De plus, sur les modèles les plus performants, on retrouve un spoiler aérodynamique dont le rôle est de stabiliser la tête du conducteur s’il roule à très grande vitesse. En dehors de ces modèles de casque intégral, on retrouve aussi le néo-rétro qui rappelle le design des casques vintages.

Il offre une protection complète

Le casque intégral est assez privilégié pour les pratiques sportives, en raison du niveau de protection qu’il offre. En effet, contrairement au casque jet qui ne protège que la nuque et les tempes, le casque intégral protège également le menton. Il est doté d’une mentonnière qui protège cette partie lors des chutes ou d’un accident. Il évite ainsi les lésions graves, pouvant avoir des conséquences sur plusieurs années. Il permet également d’éviter les courants d’air et les insectes. Il est d’ailleurs le casque préféré des motards qui parcourent de longues distances.

À l’instar des autres casques, il peut être fabriqué en différentes matières pour être plus résistant au choc. Toutefois, pour son achat, assurez-vous de choisir un produit homologué et respectant les normes européennes. Vous l’identifierez par la lettre P qui rappelle sa capacité protectrice. Par ailleurs, vérifiez toujours la taille de votre casque au moment de l’achat. Il ne doit pas être trop serré, ni trop large pour votre tête.

protection accessoire sécurité

Les accessoires que vous pouvez ajouter à votre casque intégral

Il existe plusieurs accessoires optionnels à ajouter à un casque intégral pour le rendre plus performant et fonctionnel. Parmi les plus utilisés, on retrouve le pinlock, encore appelé écran anti-buée. Il a pour rôle d’éviter la formation de buée dans le casque lors de la conduite.

Il se pose sur la visière principale comme un double vitrage et il est idéal pour protéger cette dernière de l’usure. Par ailleurs, pour favoriser la communication à moto en toute sécurité, il est possible d’ajouter un kit de communication à son casque. Il s’agit d’un équipement électronique adaptable ou spécifiquement conçu pour un modèle précis. Il remplace efficacement les équipements intra-auriculaires interdits à moto. Ces kits utilisent généralement la technologie Bluetooth et ils sont montés comme une mini-enceinte dans la partie du casque prévue à cet effet.

En dehors de ces accessoires, vous pouvez aussi ajouter une bavette anti-remous ou un cache-nez à votre casque intégral. Vous pouvez aussi placer la casquette jet sur votre accessoire pour lui donner plus de style, tout en vous protégeant du soleil.

Les inconvénients du casque intégral : est-ce vraiment gênant ?

Le casque intégral est un équipement de protection idéal pour les motards, mais il a aussi quelques inconvénients. Il peut être considéré comme encombrant et lourd par certains utilisateurs qui préfèrent des modèles plus légers. Cela peut être gênant lorsqu’il est porté pendant plusieurs heures de conduite ou dans des conditions climatiques défavorables. Effectivement, le poids du casque peut causer une fatigue accrue chez le conducteur, tandis que sa taille ne lui permet pas toujours de tenir facilement dans un coffre à bagages. Certains modèles peuvent avoir une visibilité limitée, notamment sur les côtés, ce qui oblige souvent à bouger la tête pour voir autour. Certains pilotes peuvent aussi trouver que leur audition est altérée avec un casque intégral, ce qui rend difficile la communication avec leurs passagers ou autres conducteurs. Pour finir, certains couvre-chefs obtiennent rapidement une odeur désagréable après plusieurs utilisations consécutives si vous n’attachez pas suffisamment d’importance à l’aération et au nettoyage régulier du dispositif protecteur de tête. Toutefois, ces inconvénients sont très personnels et varient selon les préférences individuelles ainsi que selon différents facteurs tels que le type de moto conduit ou encore le style personnel du motard.

Comment bien choisir son casque intégral selon sa morphologie ?

Le choix d’un casque intégral doit être fait en prenant en compte différents critères, et notamment la morphologie de l’utilisateur. Effectivement, chaque personne a une forme de tête unique qui peut influencer le confort et la protection offerts par le casque choisi. Voici quelques conseils pour bien choisir son casque intégral selon sa morphologie.

Pensez à bien prendre des mesures précises de votre tour de tête afin de déterminer la taille correcte du casque dont vous aurez besoin. Il existe différentes tailles disponibles sur le marché pour les différents modèles proposés, donc n’hésitez pas à essayer plusieurs tailles jusqu’à trouver celle qui convient parfaitement à votre tête.

Il faut tenir compte des formes des marques et fabricants car elles peuvent varier d’une marque à l’autre. Certains constructeurs ont tendance à produire des modèles plus adaptés aux têtes rondes tandis que d’autres privilégient plutôt les têtes longues ou étroites.

Une fois cette première étape franchie avec succès, pensez aussi au système de fermeture du casque : jugulaire classique (double D), boucle micrométrique ou encore système magnétique… Vous devez opter pour celui qui convient le mieux en fonction du confort souhaité.

Au-delà des éléments indispensables dans un bon maintien général, assurez-vous que vous pouvez ajuster correctement les coussinets intérieurs rendus nécessaires pour garantir un maximum de confort ainsi qu’une bonne circulation sanguine lorsqu’il sera utilisé pendant une durée prolongée. Les gens ayant une grande circonférence crânienne devraient donc opter pour des modèles avec des coussinets plus épais.

Ne négligez pas l’aération du casque. La ventilation est un aspect important à considérer car elle peut affecter le confort et la protection offerts par votre équipement. Les trous d’aération doivent être placés de manière stratégique afin que l’air puisse circuler librement tout en évitant tout écoulement dans les yeux ou le visage.

Choisir un casque intégral qui convient parfaitement à sa morphologie est essentiel pour garantir une bonne protection et un maximum de confort lors de son utilisation sur la route. De nombreuses marques proposent aujourd’hui des modèles adaptés à toutes les formes différentes, il suffit simplement de tester plusieurs options jusqu’à trouver celle qui correspond le mieux aux besoins individuels.