Centenaire de Citroën – les modèles les plus emblématiques

Photographie d’une ancienne Traction Avant de Citroën illustrant l’article d’Adesa sur les Citroën d’occasion

Le 15 juin 2019, Citroën célébrait son centenaire avec une série d’événements dans le monde entier. A Paris, la marque exposait ses anciens modèles historiques dans un quartier du 16e arrondissement. C’était l’occasion de revenir sur certaines de ses innovations les plus emblématiques et de voir quelles occasions Citroën d’aujourd’hui on peut se procurer.

1953 – la Traction Avant

La traction avant est loin d’être inhabituelle aujourd’hui. Mais en 1934, cette technologie était si inédite que Citroën en fit son modèle phare avec sa toute nouvelle « Traction Avant » dont les roues motrices étaient celles du train avant. Ce n’était pas le premier constructeur à proposer ce type de propulsion mais la « Traction Avant » de Citroën combinait des technologies naissantes dans un véhicule qui semblait très perfectionné à l’époque.

A lire aussi : Quel garage fait les cartes grises ?

Construite sur une caisse monocoque au lieu d’un châssis traditionnel, la Traction Avant pouvait être plus basse et plus légère que ses contemporaines.

Parmi ses nombreux points forts, citons la suspension à roues indépendantes sur les quatre roues lui donnant une tenue de route exceptionnelle. La direction était assurée par un système à pignon et crémaillère – chose courante, mais coûteuse et révolutionnaire dans les années 1930.

A découvrir également : Plymouth Superbird : découvrir cette voiture de légende !

La conduite était douce et la stabilité surprenante. Dans l’habitacle, le plancher bas et plat permettait de libérer de l’espace. La voiture était incroyablement spacieuse et les sièges comparables à ceux d’un salon où les passagers n’avaient qu’à se détendre en route.

1948 – Apparition de la fameuse 2CV

Ce modèle lui aussi révolutionnaire était destiné au début aux familles rurales à revenus modestes. Il constituait à bon prix un moyen de déplacement économique qui répondait à l’essentiel de leurs besoins, du transport de passagers au travail à la ferme et dans les champs.

L’accent mis sur la rentabilité, la simplicité et la robustesse se remarque quand on voit une 2CV. Sa construction semble incroyablement succincte, avec les portes arrondies et le capot en tôle ondulée dans un alliage d’aluminium très fin.

Le modèle avait des allures spartiates avec des sièges seulement dotés d’un mince rembourrage et d’un tissu drapé sur une armature tubulaire en métal. D’autres modèles plus évolués virent le jour par la suite. Elles comportaient une boîte à trois vitesses et un moteur bicylindre de 375 cm³ posé horizontalement.

Les premières « Deux Pattes » devinrent ainsi très populaires. C’est vrai, avec ses 60 km/h, la 2CV était loin d’être rapide mais elle était increvable. Après-guerre elle devint, entre autres, la voiture préférée des étudiants, des artisans et des artistes fauchés.

1962 – L’ID 19 Parisienne

Aux côtés de la 2CV, les splendides modèles DS faisaient figure de voitures de luxe. Cependant, Citroën diversifia sa gamme d’ID en créant des modèles plus simples et plus abordables. Ce qui surprenait dans ses modèles était la suspension hydropneumatique, une innovation surprenante.

L’ID 19 a toujours donné l’impression d’être en avance sur son temps. La plus grande différence résidait dans la conduite douce, dénuée de chocs. On avait l’impression de naviguer sur un plan d’eau stable. Il faut dire que le rembourrage du siège était incroyablement confortable. C’est une des raisons pour laquelle les plus grandes versions de la DS furent utilisées comme voitures officielles de plusieurs présidents de la République.

1979 – La CX 2400 C-Matic

La forme manifestement aérodynamique de la CX était conçue pour remplacer la DS. Ce nouveau modèle pérennisait l’esprit d’innovation de son prédécesseur.

Si vous compariez la CX à des voitures contemporaines de l’époque de même catégorie, comme la Ford Granada ou la Volkswagen Passat, vous auriez l’impression qu’elles étaient désuètes. La CX s’est débarrassée des garnitures intérieures en bakélite de la DS pour offrir un tableau de bord ouvert et aéré, très moderniste. Sous le capot, on trouvait un moteur à quatre cylindres de 2,4 litres et une nouvelle boîte de vitesses transversale.

Des versions raffinées de la suspension hydropneumatique par bras transversaux superposés, des freins haute pression et la direction assistée à centrage automatique donnaient une sensation de conduite inégalée.

1973 – La SM

Si la DS était une déesse de la route, la Citroën SM devait être une divinité d’un autre monde. La marque a tiré le meilleur parti de Maserati (dont elle était propriétaire de 1968 à 1975) en utilisant une version de 2,7 litres du V6 de la marque italienne. Le résultat était franchement impressionnant. Un magnifique moteur Kammback abritant de hautes performances, associé à une direction assistée permettait de conduire sans perturbations, avec une puissance agréable.

Tout l’intérieur, des sièges en peau couleur beige au large capuchon et au volant à une seule branche, rend hommage aux liens franco-italiens que représente la SM, jusqu’aux pièces communes de la Maserati Merak. Un véhicule de luxe à la fois confortable et imposant.

Nous espérons que cet article vous a plu. Nous aimerions nous aussi vendre des voitures anciennes mais notre spécialité est de proposer aux concessionnaires et vendeurs automobiles des véhicules contemporains d’occasion aux enchères comme les Citroën d’occasion.

Article rédigé avec la collaboration d’Oxxalis

1984 – La BX, une voiture révolutionnaire

En 1984, Citroën a de nouveau frappé fort avec le lancement de la BX. Cette berline compacte était dotée d’un design avant-gardiste et de performances impressionnantes pour son époque. Conçue en collaboration avec Peugeot, la BX offrait un compromis parfait entre confort et tenue de route.

Le style extérieur de la voiture avait été soigneusement étudié pour garantir une excellente aérodynamique. Les lignes fluides et les angles arrondis lui donnaient une allure futuriste qui se démarquait des autres modèles sur le marché. Son apparence unique en faisait un véritable objet de désir.

Sous le capot, la BX proposait toute une gamme de motorisations performantes et économiques. Du moteur essence XU à injection électronique au turbodiesel atmosphérique XUD9 équipant les versions diesel, chaque option offrait une puissance suffisante pour satisfaire tous types de conducteurs.

L’intérieur spacieux était conçu pour assurer un confort optimal à tous les passagers. Les sièges moelleux offraient un bon maintien tandis que les matériaux utilisés étaient résistants et durables. La planche de bord ergonomique regroupait toutes les commandes nécessaires à portée de main du conducteur.

Mais ce qui rendait vraiment la BX révolutionnaire, c’était sa suspension hydropneumatique héritée des précédents modèles Citroën tels que la DS ou encore la CX. Grâce à cette technologie innovante, elle bénéficiait d’une tenue de route exceptionnelle ainsi que d’un confort inégalable. Les irrégularités de la route semblaient s’effacer, offrant une conduite douce et agréable.

La BX a connu un grand succès commercial dès son lancement, devenant rapidement l’un des modèles les plus vendus de Citroën. Elle a marqué le début d’une nouvelle ère pour la marque, affirmant sa capacité à innover et à proposer des voitures révolutionnaires. La BX restera à jamais dans l’histoire automobile comme un symbole du savoir-faire technique et esthétique de Citroën.

Nous espérons que cet article vous a plu. Si vous êtes passionné par les voitures anciennes ou contemporaines, nous vous invitons à découvrir notre sélection d’articles sur le monde automobile rédigés avec soin par nos experts chez Oxxalis.

1991 – La XM, un concentré de technologie et de confort

En 1991, Citroën a dévoilé la XM, une berline haut de gamme qui alliait parfaitement technologie et confort. Ce modèle était le successeur direct de la CX et visait à offrir aux conducteurs une expérience de conduite exceptionnelle.

Au niveau du design extérieur, la XM arborait des lignes élégantes et fluides. Les courbes harmonieuses lui conféraient une allure dynamique tout en conservant l’élégance typique des voitures françaises. Les phares avant intégrés dans la carrosserie donnaient à cette berline un regard intense.

L’intérieur de la XM était aussi digne d’une voiture haut de gamme. L’espace intérieur spacieux permettait aux passagers de profiter pleinement du voyage. Les sièges étaient conçus avec soin pour offrir un soutien optimal au dos et réduire les risques d’inconfort lors des trajets longue distance.

Mais ce qui faisait vraiment la différence avec la XM, c’était sa panoplie impressionnante de technologies embarquées. Elle bénéficiait notamment du système Hydractive II qui ajustait automatiquement les suspensions en fonction des conditions routières pour garantir une tenue de route parfaite en toutes circonstances.

Elle était équipée d’un ordinateur central électronique qui contrôlait différents paramètres tels que les feux, l’autoradio ou encore le climatiseur. Grâce à cet ensemble sophistiqué d’équipements électroniques, la XM assurait une conduite sécurisée et agréable.

Côté motorisation, plusieurs options étaient disponibles, allant des moteurs essence V6 aux moteurs diesel turbo. Chaque motorisation offrait une puissance suffisante pour répondre aux attentes des conducteurs les plus exigeants.

La XM était aussi dotée d’une direction assistée variable en fonction de la vitesse, ce qui facilitait les manœuvres à basse vitesse tout en assurant une stabilité parfaite sur autoroute.

Malgré toutes ces innovations, la XM n’a malheureusement pas rencontré le succès commercial escompté. Sa sortie a coïncidé avec une période difficile pour Citroën et elle a été éclipsée par d’autres modèles concurrents sur le marché.

Malgré cela, la XM reste un modèle emblématique de Citroën grâce à ses avancées technologiques et son confort inégalable. Elle témoigne du savoir-faire et de l’audace de la marque française dans sa volonté constante d’innovation.

Nous espérons que cet article vous a permis de découvrir ou redécouvrir certains des modèles les plus emblématiques de Citroën. Chez Oxxalis, nous sommes passionnés par l’univers automobile et nous mettons tout notre savoir-faire pour partager avec vous nos connaissances sur ce sujet fascinant. N’hésitez pas à consulter nos autres articles qui vous plongeront davantage dans cette passion commune.