AccueilVoitureCrédit-bail ou crédit auto ?

Crédit-bail ou crédit auto ?

Les automobilistes disposant d’un contrat LOA et d’un projet immobilier peuvent souvent être incapables d’obtenir leur financement, car le loyer LOA est trop élevé pour mettre en œuvre un paiement mensuel.

Projet de LOA et d’achat immobilier

Le crédit-bail automobile apporte de nombreux avantages aux automobilistes, c’est la possibilité de conduire dans un véhicule neuf, configuré par lui et surtout d’offrir un simple loyer. Le véhicule est donc entretenu, aucun autre coût ne doit être prévu pendant toute la durée de la LOA. En termes simples, la LOA est également un crédit à la consommation, sous la forme d’un crédit-bail, c’est-à-dire que la location avec option d’achat est mise en place grâce à un crédit au bailleur, l’organisation qui loue réellement la voiture. Dans le cadre d’un projet d’achat immobilier, l’emprunteur devra déposer une demande et surtout pour justifier les prêts en cours, le LOA sera considéré comme un prêt conventionnel, ainsi qu’un prêt conso.

A lire en complément : Quelle voiture acheter en 2019 ?

En conséquence, obtenir un prêt immobilier avec un loyer LOA trop important peut compromettre les rêves d’acquisition, simplement parce que le taux d’endettement de l’emprunteur et/ou le reste à vivre ne suffiront pas. Il devra ensuite trouver une solution pour sortir de ce crédit-bail et pouvoir consacrer la majeure partie de sa dette au remboursement d’un prêt hypothécaire mensuel. Plusieurs solutions sont possibles, la première consiste à trouver un acheteur pour le contrat LOA via le transfert de crédit-bail, l’autre solution consiste à recourir à une consolidation de crédit.

Du transfert LOA au rachat de crédit

Le principal inconvénient d’une LOA est l’obligation de respecter les conditions d’un contrat et, en particulier, d’aller jusqu’à la fin du contrat de location avec achat d’option. Il n’est pas possible de quitter une LOA si facilement, vous devez soit revendre le véhicule de l’option d’achat, soit l’échanger ou le transférer. Sur la dernière solution, il y a le principe du transfert de crédit-bail, une opération visant à trouver une personne intéressée par la reprise. Une demande est déposée auprès du bailleur pour mettre en place le transfert, après acceptation, l’acheteur récupère le véhicule et permet au cédant de se désengager de tout contrat.

A voir aussi : Pourquoi contacter un mandataire auto pour un achat de voiture ?

L’autre solution consiste à racheter la voiture en exploitant une consolidation de crédit, cette opération peut très bien permettre de racheter plusieurs crédits impayés, y compris le LOA, mais aussi d’inclure le montant de l’acquisition immobilière. Sinon, l’emprunteur peut également obtenir un LOA et d’autres crédits échangés pour réduire les versements mensuels, puis demander un prêt immobilier auprès d’une institution bancaire spécialisée. La valeur de cette solution est de tout remettre à plat afin d’obtenir son financement. Avec l’achat de la LOA, le contrat est automatiquement résilié et l’emprunteur pourra soit conserver le véhicule soit le revendre et bénéficier d’une contribution pour le prêt immobilier.

Show Buttons
Hide Buttons