Le capteur de roue TPMS – le système de contrôle de pression des pneus

Le TPMS (Tire Pressure Monitoring System) est un système électronique qui permet de contrôler la pression des pneus d’un véhicule. Ce système est devenu obligatoire sur tous les véhicules vendus aux États-Unis depuis 2007. Il l’est aussi et sur les véhicules neufs vendus dans l’Union européenne depuis novembre 2014. Voici ce que vous devez savoir sur le capteur de roue TPMS.

Fonctionnement du TPMS

Le TPMS utilise des capteurs de pression placés dans chaque pneu pour mesurer la pression des pneus. Les capteurs de pression envoient ensuite des signaux à l’unité de commande électronique du véhicule. Ces données sont analysées et le conducteur est alerté si la pression des pneus est trop basse.

A lire aussi : Location de voiture avec chauffeur : les avantages

Le TPMS indirect utilise les capteurs ABS (Anti-lock Braking System) du véhicule. Ils se servent de ces capteurs pour mesurer la différence de vitesse de rotation entre les pneus. Si un pneu tourne plus lentement que les autres, cela indique que la pression du pneu est trop basse. Les TPMS indirects sont moins précis que les TPMS directs. Ils peuvent nécessiter un réétalonnage après le remplacement des pneus ou des roues.

En ce qui concerne le TPMS direct, il utilise des capteurs de pression. Ces capteurs sont placés dans chaque pneu pour mesurer la pression des pneus. Ils envoient des signaux à l’unité de commande électronique du véhicule. Ce dernier analyse les données et alerte le conducteur si la pression des pneus est trop basse. L’équipement direct est plus précis que le TPMS indirect. De plus, il ne nécessite pas de réétalonnage après le remplacement des pneus ou des roues.

A découvrir également : Indices charge et vitesse : conseils pour vos pneus auto

Les capteurs de pression TPMS peuvent être soit intégrés, soit externes. Pour les capteurs intégrés, ils sont montés à l’intérieur de la jante et ne sont pas visibles. Par contre, les capteurs externes sont montés à l’extérieur de la jante et sont visibles. Les capteurs externes sont plus faciles à installer.

Installation du TPMS

L’installation du TPMS peut être effectuée sur la plupart des véhicules. Il est important de choisir le type de TPMS adapté au véhicule et aux pneus. Le direct nécessite des capteurs placés dans chaque pneu, ce qui peut être coûteux. En outre, le TPMS indirect utilise des capteurs sur les roues qui mesurent la différence de vitesse de rotation. L’installation du TPMS doit être : effectuée par un professionnel qualifié pour garantir sa sécurité et son efficacité.

Il est important de s’assurer que les capteurs sont : correctement installés et calibrés pour éviter les fausses alertes. Une fois installé, le TPMS doit être : vérifié régulièrement pour s’assurer de son bon fonctionnement. En cas de remplacement de pneus ou de roues, il est important de s’assurer que le TPMS est : réétalonné pour garantir sa précision. Une installation correcte et une maintenance régulière du TPMS peuvent améliorer la sécurité et l’efficacité de la conduite.

Entretien et dépannage du TPMS

L’entretien et le dépannage du TPMS sont essentiels pour garantir une conduite sûre et économique. Le TPMS doit être vérifié régulièrement pour s’assurer que les capteurs fonctionnent correctement. Les pneus doivent également être : gonflés à la pression recommandée pour éviter les fausses alertes du TPMS. Si l’unité de commande du TPMS signale une pression basse, il est important de vérifier la pression des pneus. Si la pression est correcte, il se peut que le capteur soit défectueux ou que la valve soit : endommagée.

Dans ce cas, il est : recommandé de faire réparer ou remplacer le capteur ou la valve par un professionnel. En outre, il est important de ne pas remplacer les pneus sans vérifier si le TPMS doit être : réétalonné. Le non-respect de ces précautions peut entraîner de fausses alertes ou une défaillance du système.

Avantages et inconvénients du TPMS

Le TPMS est un système de sécurité important pour les conducteurs, mais il présente aussi des avantages et des inconvénients. L’un des principaux avantages du TPMS est qu’il peut aider à prévenir les accidents dus à une pression incorrecte des pneus. Les fausses alertes peuvent être frustrantes, mais elles sont mieux que d’ignorer complètement une pression basse qui pourrait causer un accident grave.

Le TPMS peut contribuer à économiser de l’argent en améliorant l’efficacité énergétique du véhicule. Des pneus correctement gonflés offrent une meilleure adhérence sur la route, réduisant ainsi la résistance au roulement et permettant au moteur de fonctionner plus efficacement.

Le principal inconvénient du TPMS est son coût initial. Les capteurs et autres composants nécessaires pour installer le système peuvent être assez onéreux. Si les capteurs doivent être remplacés ou réparés après leur installation initiale, cela représentera aussi un investissement financier supplémentaire.

Un autre inconvénient potentiel du TPMS concerne la fiabilité en cas d’utilisation prolongée dans des conditions difficiles telles que celles rencontrées lors de la conduite hors route ou dans des climats extrêmes comme ceux où il fait très froid ou très chaud.

Malgré quelques inconvénients potentiels tels que le coût initial et la fiabilité limitée dans certains contextes particuliers, le TPMS reste un outil utile pour améliorer la sécurité routière et réaliser des économies de carburant.

Réglementation et obligation d’équipement en TPMS

La réglementation autour du TPMS varie d’un pays à l’autre. Aux États-Unis, tous les véhicules neufs produits depuis septembre 2007 doivent être équipés de ce système. En Europe, le TPMS est obligatoire pour les nouveaux modèles de voitures depuis novembre 2012 et pour toutes les nouvelles voitures produites à partir de novembre 2014. Les camions légers ont aussi été inclus dans cette obligation en novembre 2014.

Au-delà des obligations légales, vous devez vous assurer que vos pneus sont correctement gonflés. Des pressions inadéquates peuvent affecter l’adhérence du véhicule sur la route, sa manœuvrabilité, ainsi que son efficacité énergétique.

Il est recommandé aux conducteurs d’utiliser un manomètre pour vérifier la pression de leurs pneus au moins une fois par mois et avant tout long trajet sur autoroute. Le TPMS ne remplace pas cette bonne pratique mais peut aider à prévenir des incidents causés par une perte de pression subite ou importante.

Lorsqu’il s’agit de changer ses pneus ou de rouler avec des pneus différents selon la saison (été/hiver), vous devez être vigilants quant aux capteurs compatibles avec ceux-ci car ils peuvent différer entre eux selon les marques et les types.

Le TPMS contribue donc grandement à améliorer la sécurité routière en fournissant une alerte rapide en cas de perte significative de pression sur un ou plusieurs pneus. Bien qu’il existe des coûts supplémentaires associés à l’équipement du TPMS, vous devez considérer les économies potentielles réalisées grâce aux améliorations d’efficacité énergétique ainsi que la réduction des risques d’accident résultant d’une perte de contrôle en raison de pneus sous-gonflés.